Symétries botaniques

Festina lente. Hâte-toi lentement.

C’est par le prisme de cet adage latin que les artistes, Sandrine de Borman de Bruxelles et Patricia Laguerre de Lausanne, interrogent le végétal du Jardin botanique. Dans l’urgence d’une reconnexion au végétal, la démarche des deux artistes vous invite à observer lentement chaque plante. Une célébration de la vitalité poétique des plantes.

Vous découvrirez les photographies symétriques et oniriques de Patricia du végétal observé avec lenteur. Sandrine vous présentera ses créations tatakizomées, végétaux martelés dans un rythme méditatif dont les tanins et autres principes actifs de la plante laissent leur empreinte sur le tissu.

Une géométrie et deux gammes chromatiques qui se répondent malgré leur différence. Chaque création tatakizomée, chaque photographie, plonge le visiteur dans un monde imaginaire à partir de fragments de la réalité que les artistes mettent en valeur par leur agencement.

Ces symétries révèlent des figures, mythologiques, humaines, animalières, imaginaires. Elles sont des portes familières pour se connecter à l’altérité de la plante et nous donner l’élan de regarder le végétal de plus près, de le connaître mieux, et de le protéger.

Les créations symétriques requièrent notre œil conscient; elles nous invitent à réévaluer les perceptions de ce que nous voyons de chaque plante. Elles nous proposent de passer de l’autre côté du miroir, d’un univers à l’autre.

Pour mettre en avant la spécificité de leur travail, deux espaces distincts leur sont consacrés. Le couloir sert de passerelle reliant ces deux salles avec un face à face des photographies et des textiles tatakizomés, en miroir.

Les artistes vous partagent leur passion… Hâtez-vous de découvrir leurs univers artistiques et suspendez un moment le temps pour vous connecter au temps végétal. Festina lente...